Les concerts :


Bill Wyman’s Rhythm Kings, le concert au Royal Albert Hall du 12 novembre 2003.




Festival du Gaou, Six-Fours Les Plages en juillet 2003




Classic 21... 20ème anniversaire.




David Sonnenbluck et le Brussels Ballet.




The Musical Box au Cirque Royal le 3 novembre 2007 pour le "Black Show".




The SCABS play ’Royalty In Exile’.




One Way le 26 mai 2007 au Brussels Jazz Marathon.




Willy Willy & The Voodoo Band au Machels Bluesfestival le 5 mai 2007.




MARILLION au Forum de Liège le 12 mai 2007.




Saint au Bota le 25 février 2007... Concert d’enfer !




"The Musical Box" performs "Selling England By The Pound" au Cirque Royal de Bruxelles.




The Musical Box performs GENESIS - "Selling England By The Pound". Présentation.




The Machine, with Norbert Stachel.




Wallace Collection, le 9 décembre 2006, pour la 18ème édition des "Golden Years" au Sportpaleis d’Anvers (Antwerps Sportpaleis).




0110 - Le concert... frontstage




0110 - Les préparatifs du concert.




Wallace Collection en répétitions à Bruxelles




Beverly Jo Scott et Planet Janis à l’AB le 15 juin 2005




One Way aux Halles St Géry le 20 mai 2006




John Blackwell à la Jazz Station le 10 avril 2006




Mike Sanchez and his Band au Spirit of 66... Le concert du 23 mars 2006.




Aigles... Les retrouvailles et le concert du 25 mars 2006




Cœur de Rock, de Piero Kenroll, reçoit le Prix Crossroads




Spirit of 66 - 10 ans !




POCO - Spirit of 66 - 10 mai 2005




Skinny Molly - Spirit of 66 - 4 mai 2005




Willy Willy and the Voodoo Band - Présentation d’Hellzapoppin’ à l’AB




Mike Sanchez and his Band au Spirit of 66, le 18 février 2005.




The Musical Box - The Lamb Lies Down on Broadway




Spirit Of 66 - Le cru 2004 !




Steve Earle & The Dukes




Willy With Wigbert




Graeme Allwright et Steve Waring




The Pretty Things - Spirit Of 66 - 8 octobre 2004 - 40 Years Anniversary Tour




Manfred Mann’s Earth Band & Status Quo... FN 19-10-04




The Pretty Things - Spirit Of 66 - October 2003




Peter Gabriel - Growing Up Tour



 
Jimi Hendrix - Émotions électriques... Loison-sous-Lens

La plus belle Victoire de la Musique n’a pas été décernée ce 5 mars 2005 au Zénith de Paris, mais bien à Loison-sous-Lens et au Voodoo Child... Jimi Hendrix.

 

 

Pari réussi pour l’Association Blue Box et Jean-Noël Coghe qui ont organisé, le 5 mars 2005, le festival hommage à Jimi Hendrix Éclats de Blues - Émotions Électriques à Loison-sous-Lens. Le temps glacial et la neige laissaient pourtant présager du pire, mais la foule était bien présente au rendez-vous.

Pour rappel, Jimi Hendrix avait joué en France le 5 mars 1967, dans une salle du Nord-Pas de Calais, aux environs de Lens. Il allait se produire le même jour en Belgique, au Twenty Club, situé à Mouscron, avant de se rendre à Bruxelles.

Jean-Noël Coghe est au côté d’un Jimi Hendrix encore pratiquement inconnu, quelques semaines à peine après la sortie de Hey Joe.

Comme il l’a fait pour beaucoup d’autres groupes de cette époque, Jean-Noël va accompagner Jimi dans son périple franco-belge, tournée « historique » racontée dans l’ouvrage Jimi Hendrix. Émotions électriques.

Le Twenty a été détruit... mais la salle où Jimi a joué à Loison-sous-Lens a été retrouvée, après quelques recherches émaillées d’anecdotes étonnantes, par l’Association Blue Box et Jean-Noël Coghe.

Afin de commémorer ce concert, c’est donc 38 ans après, jour pour jour, que l’Association Blue Box et Jean-Noël Coghe ont organisé, en ces lieux saints, ce festival hommage à Jimi.

Jack Lang, ancien Ministre de la Culture, initiateur des Fêtes de la Musique, Député du Pas-de-Calais et parrain de la manifestation, a dévoilé une plaque en hommage à Jimi Hendrix, apposée dans l’entrée de ce qui est aujourdh’ui la salle Cuvelier.

Dévoilement de la plaque commémorative par Jack Lang et Jean-Noël Coghe.

Rikki Stein, Jack Lang et Jean-Noël Coghe.
La salle A. Cuvelier, 38 ans après le passage de Jimi Hendrix.

Rikki Stein [1]
, producteur de cette tournée avec Jean Vanloo [2]
, était également présent... manifestement ému et heureux.

Élus, témoins, invités, organisateurs ainsi qu’une meute de journalistes, de photographes, de caméramans, ont visité l’expo qui rassemblait photos et documents de l’époque, avant de se retrouver dans l’espace VIP, le temps de quelques discours et d’une réception très amicale.

Sans oublier la présence de Jo Clauwaert, photographe et dessinateur rock, qui a notamment réalisé un grand nombre de covers pour les albums de musiciens et de groupes emblématiques. C’est lui qui a retravaillé... ressuscité ( !) les clichés pris par Jean-Noël en 1967.

Visite de l’expo.
Daniel Kruszka, Maire de Loison, prononce un discours dans l’espace VIP.

Deux concerts, présentant la même affiche, se sont déroulés à 15h30 et à 20h30, réunissant à chaque fois 400 personnes.

Sur cette scène, désormais mythique, se sont produits Damien Lopez (âgé de 21 ans, surdoué de la six cordes et que Jean-Noël Coghe n’hésite pas - avec raison - à annoncer comme digne héritier de Rory Gallagher), K’ien, avec Hassan Hajdi, Benoît Cazzulini et Tristan Décamps en tant qu’invité (...tous trois de Ange), et More Experience, groupe officiel tribute to Jimi Hendrix.

Jean-Noël Coghe et Rikki Stein ont également foulé les planches, micro et non guitare à la main, afin de rappeler ce qui s’était passé 38 ans plus tôt. Ils ont également remercié, très chaleureusement, Pierre Failly et Francis Gallet, fondateurs de Blue Box, pour la parfaite organisation.

Pierre Failly, Jean-Noël Coghe et Rikki Stein.
Après le témoignage de Jean-Noël, Rikki se souvient...
Damien Lopez

Hassan Hajdi

Tristan Décamps
Henry Imboden de More Experience.
Marcel Aeby

Le concert du soir s’est terminé par un "boeuf", pour une version de Red House d’enfer, réunissant les guitaristes Marcel Aeby, de More Experience, Damien Lopez, Hassan Hajdi et Francis Gallet, organisateur et soliste du groupe Secteur Blues.

Red House... le "boeuf" !

Jack Lang était reparti dans l’après-midi, afin d’assister aux cérémonies des Victoires de la Musique qui se déroulaient le soir même à Paris.

Mais la plus belle Victoire n’a pas été décernée ce soir-là au Zénith, mais bien à Loison-sous-Lens et au Voodoo Child... Jimi Hendrix.

Le lendemain soir de l’événement, de retour à Londres, Rikki Stein adressait un mail à ses nombreux amis, connaissances et artistes qu’il produit. Rikki m’a autorisé à le reproduire dans son intégralité, en masquant bien évidemment la liste des destinataires. Un superbe témoignage (historique) de plus, écrit avec le cœur...

Objet : My weekend

Hi All,

I thought (at least I hope) you’d be amused to know how I spent this weekend.

In 1965 I went to live in Mouscron, a small Belgian town on the French border, where I went into partnership with Jean Vanloo, a Belgian promoter, (now sadly deceased) to bring English bands to tour in Benelux and France. Over the next 3 years we arranged tours for The Kinks, Yardbirds, Animals, Moody Blues, Zombies, Jimmy James & The Vagabonds, Ronnie Jones and The Nighttimers, etc.

My partner owned a club in Mouscron called the Twenty and most of our clientele came over the border from very Catholic Roubaix and Tourcoing, with the girls rolling up their skirts as they came so that, by the time they reached the club, they were wearing ’mini-jupes’. The atmosphere was great and the bands loved playing there, which was enthusiastically reciprocated by the audience.

In late ’66 we decided to open a French ’Twenty Club’ and with the financial backing of Mr Collin, a local butcher, we took over an abandoned cinema in Loison sur Lens, a small mining town in Northern France and began converting it into a dance hall.

On the 5th March 1967 we opened the doors. Our first show was with Jimi Hendrix who we were touring at that time. It was his first European tour where he was totally unknown, despite being No 1 in the UK at the time with ’Hey Joe’. The place was packed but the reaction to Jimi was one of stupefaction. At the end of ’Wild Thing’, his first number, there was total silence. The entire audience just stood there, open-mouthed. They’d never seen or heard anything like it in their life. It was as if he’d just landed from Alpha Centauri. (We also presented him at the Twenty Club in Mouscron which was our home base and where the reaction was altogether different - they loved him to pieces !).

Anyway, coming back to this weekend, Jean-Noel Coghe, a Belgian journalist who, in his teens as a cub-reporter, had always been around when we brought in all these bands and who, unbeknownst to me, had been meticulously documenting all of my activities (even my indiscretions !) set out to find the dance hall in Loison sur Lens.

It had since been converted into a rather chic community centre. A local organisation was set up and, with the assistance of Fnac in Lille (France’s equivalent of Virgin stores), they began putting together a Tribute to Hendrix, to take place on the 5th March 2005 (yesterday) 38 years to the day from Jimi’s appearance, graced by the presence of all the local dignitaries and, furthermore, they’d arranged for a plaque marking the passage of Jimi to be unveiled by Jack Lang, former Minister of Culture in Mitterand’s government and presently Deputy for the Pas de Calais.

An illustrious figure in French politics, Jack Lang had always been a staunch defender and supporter of the arts in general and minority artists in particular (when Rachid Taha released his deeply ironic version of Charles Trent’s ’Douce France’ he had hand-delivered a copy to every Deputy in the French General Assembly. He had also, when Fela was released from jail, personally organised a press conference, at the end of which, sirens blaring, he had taken Fela and I across rush-hour Paris like a knife through butter to meet Madame Mitterand).

Yesterday afternoon at 3.30, despite heavy snow, there Jack was amidst a forest of cameras, looking at the marvellous exhibition of photographs and paintings that had been set up in a marquee next to the venue and pronouncing his delight at the proceedings and his hope for the future of the region. (The mine, which is just opposite the venue, is now closed down and there is 25% unemployment in the town).

Jean-Noel Coghe and his French cohorts had brought in 3 bands to animate the proceedings ; K’ien from Nancy who played a creditable version of ’Red Wing’, Damian Lopez, an astounding 21 year old guitarist/singer whose moving delivery of ’Voodoo Child’ gave me goose pimples and More Experience, a Swiss Hendrix tribute band, although that isn’t really a fair description. They’ve been going for 20 years and they’re great ! Everyone did two sets for two 7/800 audiences, we all made speeches, and did umpteen television interviews.

The audiences were considerably evolved from their ’67 counterparts and had a great time. I staggered out of there at 2.30 this morning, having been treated like a star all day and, I have to confess, loving every minute of it !

Best

Rikki Stein

© Rikki Stein

Bruxelles...6 mars 1967... Jimi et Rikki


Anecdote...


Jimi Hendrix a failli se produire dans la Métropole lilloise en mars 1967, à « La Peau de Vache ».

Lorsque Vanloo propose Jimi Hendrix au patron du club, ce dernier s’esclaffe : « Quoi ? Un guitariste noir qui joue avec les dents... Dis-lui d’apprendre à jouer avec les doigts, après on en reparlera »...

© Jean-Noël Coghe



1967-2005... La genèse de l’événement.


JIMI HENDRIX, du Pas de Calais à Monterey....

Janvier 1967. Jimi Hendrix entame le premier volet de l’Experience.

Il vit à Londres où il a suivi en septembre 1966, Chas Chandler, l’ancien bassiste des Animals qui l’a découvert à New York.

Chas introduit Jimi dans le monde du Swinging London , l’aide à recruter ses musiciens : Noel Redding à la basse et Mitch Mitchell à la batterie. En octobre 1966, le groupe se rôde en première partie de Johnny Hallyday, dans l’indifférence générale.

De retour à Londres, l’Experience enregistre quelques titres dont Hey Joe . En décembre 1966 le titre grimpe allègrement dans les charts. Une première tournée en Grande-Bretagne est en préparation alors que Chas Chandler négocie avec Jean Vanloo une série de concerts en France et en Belgique.

Vanloo est le responsable du Twenty Club de Mouscron. Il a organisé en 1965 une tournée des Animals. Le club, très fréquenté par les jeunes de la Métropole, est l’égal du Marquee de Londres, du Star Club de Hambourg. Gene Vincent, Small Faces, Animals, Kinks, Moody Blues, Zombies, Yardbirds et tant d’autres ont hanté sa scène. Rikki Stein, l’associé de Jean Vanloo, un ancien de Radio Caroline met en place la tournée du 3 au 7 mars 1967.

Le samedi 4 mars, The Jimi Hendrix Experience donne un concert au Cadran à Colombes, puis à la Fac d’Assas au « Bal du Droit ». Le dimanche matin le groupe rejoint Mouscron, joue au Twenty dans l’après midi et repart pour Loison Sous Lens The Jimi Hendrix Experience se produit en début de soirée. Ils logent à Courtrai et le lendemain ils se rendent à Bruxelles pour le tournage d’une télévision. C’est là que Jimi dessine sur un carton de bière en lettre psychédéliques «  Are You Experienced ?  », titre de son futur album.

Le soir, l’Experience dîne dans un restaurant de la Rue des Bouchers où sont prises les photographies.

Le lendemain 7 mars, le groupe tourne une autre émission de télévision à Waterloo. Dans la soirée, The Jimi Hendrix Experience rejoint Londres. La tournée britannique débute peu après. Elle se poursuit en Allemagne, en Hollande... En juin, aux États-Unis, The Jimi Hendrix Experience se produit pour la première fois, au Festival de Monterey. Jimi est un inconnu pour ses compatriotes américains et c’est son ami Brian Jones des Rolling Stones qui le présente sur scène. La suite de l’histoire est devenue légende.

© Jean-Noël Coghe


Copyright 2005 PATFRACA - SOFAM - All rights of the producer and the owner of the work reproduced reserved. Unauthorised copying, public performance prohibited.



 

 

[1 Rikki Stein, ancien directeur de Radio Caroline, s’est associé à Jean Vanloo en 1965. Il a ensuite produit Ferre Grignard qu’il a emmené aux États-Unis. C’est là que Rikki Stein a travaillé pour le label Vanguard. Il a tourné avec Grateful Dead (Woodstock en 69) qu’il a amené en France en 1970. Puis il s’est installé en Afrique et, durant plus de quinze ans, il a été le manager de Fela. Après le décès de ce dernier, il est revenu à Londres et a produit Keziah Jones...

[2 Jean Vanloo, dans les années 60, anime le dancing du Relais de la Poste, à Mouscron, situé au 1er étage d’un ancien relais de poste. Il y organise le premier festival de rock avec un groupe débutant appelé « Chaussettes Noires ». En 1963 il organise la tournée Gene Vincent qu’accompagne un groupe de jeunes roubaisiens, The Sunlights. Il transforme le dancing en « club » avec dee-jay... Il produit avec Rikki Stein, The Sunlights (Le Déserteur, Les Roses Blanches) puis Patrick Hernandez (Born To Be Alive) et découvre Madonna à New York. Jean Vanloo est depuis décédé... Le club est devenu une banque.

 

 

édito - concerts - biographies - cd&dvd - archives - livres & revues - agenda - contact - liens - admin

Webdesigned & hosted by COOLTRAFIK